Étiquette : AESH

1, 2, 3, 4ème jour de grève et d’ac­tion : les AESH res­tent déterminé·es dans leurs revendications

Mar­di 19 octobre, les AESH avec les per­son­nels de l’É­du­ca­tion natio­nale ont démon­tré que la mobi­li­sa­tion s’in­ten­si­fie, le nombre de gré­vistes pro­gresse. Ils et elles ont mani­fes­té, se sont ras­sem­blés en assem­blée géné­rale, ont été reçu·es (ou pas) en audience. Il a été fait la démons­tra­tion aujourd’­hui que l’heure n’est ni à la rési­gna­tion ni à l’ac­cep­ta­tion d’une grille indi­ciaire minable.

En France, ce sont plus de 80 ras­sem­ble­ments et mani­fes­ta­tions avec plus de 3000 per­sonnes réunies devant le minis­tère. Dans les Bouches-du-Rhône pas moins de 9 ras­sem­ble­ments, des cen­taines de per­son­nels à Bor­deaux, Lyon, Tou­louse, Cler­mont-Fer­rand, Lille, Beau­vais, Cha­lon-sur-Saône, Limoges, Nantes, Laval, Mont­pel­lier, Nan­cy, Per­pi­gnan, Béziers, Nice, Tou­lon, Gre­noble, Caen, Châ­teau­roux, Poi­tiers, Reims, Quim­per et dans bien d’autres dépar­te­ments :  les AESH sont déterminé·es à faire entendre leur colère.

Des audiences refu­sées ou accor­dées mais se can­ton­nant à des réponses sté­riles ont été sui­vies ou pré­cé­dées d’as­sem­blées géné­rales. Les AESH réaf­firment qu’ils·elles sont des professionnel·les devant réa­li­ser des gestes tech­niques, adop­ter des pos­tures expertes pour contri­buer à la réus­site de la sco­la­ri­sa­tion des élèves en situa­tion de han­di­cap. Ils·elles ne sont ni ATSEM, ni animateur·trices jeu­nesse et sport, ni aides à domi­cile ni agent·es d’en­tre­tien, ni agent·es administratif·ves, ils·elles ont un métier qui doit être recon­nu par le salaire et le statut.

Les reven­di­ca­tions res­tent iden­tiques : créa­tion d’un véri­table sta­tut de la Fonc­tion publique avec une aug­men­ta­tion des rému­né­ra­tions sur toute la car­rière, garan­tie de la pos­si­bi­li­té de contrats à temps com­plet, aban­don des PIAL et la poli­tique de mutua­li­sa­tion des moyens, recru­te­ment mas­sif per­met­tant aux élèves en situa­tion de han­di­cap de béné­fi­cier d’un accom­pa­gne­ment à la hau­teur des besoins.

Les AESH se pro­noncent for­te­ment pour une pour­suite du mou­ve­ment. Les dif­fé­rentes actions rendent visibles leurs condi­tions de tra­vail et de rémunération.

Force est de consta­ter que le rap­port de force se construit pro­gres­si­ve­ment. L’in­ter­syn­di­cale ne man­que­ra pas de se réunir très rapi­de­ment pour conti­nuer à sou­te­nir la construc­tion du mouvement.

Mon­treuil, le 20 octobre 2021

Lire le com­mu­ni­qué.

19 octobre : AESH en grève

La ren­trée est catas­tro­phique pour les AESH !
– géné­ra­li­sa­tion des PIAL avec une ges­tion déshu­ma­ni­sée de l’inclusion : chan­ge­ments d’af­fec­ta­tion ou d’emploi du temps arbi­traires et sou­dains, de plus en plus d’élèves/AESH, mul­ti­pli­ca­tion des éta­blis­se­ments d’intervention, non-res­pect du cadre des mis­sions, orga­ni­sa­tion du flou de la chaine hié­rar­chique sou­vent assor­ti de pres­sions, infor­ma­tions par­tielles ou fausses sur les ques­tions de droits des AESH ;
– grille indi­ciaire deve­nant caduque alors que la pré­cé­dente (2019) n’est tou­jours pas appli­quée dans beau­coup d’académies, et tou­jours pas de rat­tra­page indi­ciaire appli­cable au 1er septembre…

Pour les AESH, la CGT Éduc’ac­tion exige :
– l’abandon des PIAL ;
– un sta­tut de fonc­tion­naire caté­go­rie B ;
– un salaire temps plein équi­valent à 1,4 fois le SMIC dès 24h d’accompagnement, et l’arrêt du recours au multi-employeur ;
– la titu­la­ri­sa­tion immé­diate sans condi­tion de concours ni nationalité ;
– une for­ma­tion pro­fes­sion­nelle ini­tiale qua­li­fiante (INSPÉ) de 24 mois avant la prise de poste ;
– des affec­ta­tions sur deux éta­blis­se­ments ou écoles au maximum ;
– le res­pect strict des missions ;
– la créa­tion de bri­gades de rem­pla­ce­ment en cas d’AESH absent·e ;
– l’accès aux primes REP/ REP+ et à l’indemnité SEGPA / EREA / ULIS.

Toutes et tous les AESH en grève !!!

 

Les ras­sem­ble­ments et mani­fes­ta­tions en Picar­die pour le 19 octobre :

dans l’Aisne :

  • L’in­ter­syn­di­cale CGT, FO, SUD pro­pose de réunir les AESH qui le sou­haitent à la Mai­son des syn­di­cats (6 ave­nue Jean Jau­rès) à Laon mar­di 19 octobre 2021, vers 9h30 pour lis­ter les reven­di­ca­tions qui seront por­tées au DASEN.

dans l’Oise :

dans la Somme :

  • Abbe­ville, 12H15 devant le col­lège Millevoye,
  • Amiens, 12H15 devant l’é­cole Michel Ange,
  • Domart-en-Pon­thieu, 12H30 devant le collège,
  • Roye, 12h20 devant le collège.

Une mani­fes­ta­tion natio­nale est pré­vue à Paris, à 13h00, départ place Edmond Ros­tand, métro Luxembourg.

 

Lire le tract de la CGT Éduc’ac­tion.

© 2021 CGT Éduc'action Picardie

Thème original d' Anders Noren - modifié par J.-B. Barilla